A LA UNE

A LA UNE
:   POINT SUR LA MANIF QUI A EU LIEU LE SAMEDI 04 MAI 2019 2 - Après leur rencontre avec Mme la Députée de Béthune, sur la place du beffroi Christian, notre trésorier et vice-coordinateur, fait part aux manifestants de leur entretien. 1 - A Béthune, juste avant le départ des manifestants depuis la place du beffroi, 3 membres du Bureau de la FFMC62 (Michel, Christian et Reynald) ont rencontré Mme Marguerite Déprez-Audebert. C'était au 34 Rue Eugène Haynaut  (lieu de sa permanence) qu'ils ont été reçus par Mme Marguerite Déprez-Audebert, Député de la 9ème circonscription du Pas-de-Calais (arrondissement de Béthune). 3 - Arrivés(es) au rond point de la Tour Eiffel (*) à Sains-en-Gohelle, nous nous préparons à distribuer des tracts aux automobilistes, mais pas que ... (*) Arrêt au rond point de la "tour Eiffel" pour souligner notre soutien aux collègues de Paris, et notre désaccord, face au projet de limitation à 50 km/h sur le "périphe parisien" quant on voit ce qui s'en suit ensuite sur Lille (limitation à 70 km/h sur le "périphe lillois" aux abords de Lille). 4 - Une banderole FFMC62 a été posé sur cette Tour Eiffel et un fumigène avait été allumé pour attirer l'attention des automobilistes sur notre action de revendications.     5 - Comme la limitation à 80 km/h est une erreur du gouvernement qui traîne à revenir au 90 km/h, nous en profitons pour masquer les panneaux 80 qui se trouvent sur notre route. 6 - Arrivés sur la place Courbet à Arras, lieu de la permanence de Mme Jacqueline Maquet, Députée sur Arras. Mme la Députée a bien voulu faire part devant les manifestants de sa position sur les revendications des "Motards en Colère": nous espérons qu'elle sera entendue et nous ne manquerons pas de la solliciter à nouveau. 7 - Arrivés à la porte de la préfecture d'Arras, le Directeur de cabinet du Préfet a reçu notre délégation. Pour autant, eu terme de cette rencontre rien nous laisse penser que les choses vont évoluer.    Ci-dessus, les photos de la manif durant laquelle les médias nous ont fait remarquer la faible mobilisation des motards(es) du Pas-de-Calais (62). Bien que le temps n'était pas idéal pour une sortie moto (quelques pluies froides sur Béthune, entre autres), et à part la manifestation des "gilets jaunes" sur Arras, nous avions quelques peines à justifier cette faible mobilisation : environ 50 motards étaient présents, et pas uniquement du 62.  Ci-dessous, notre article (affiche + explications) à propos de notre projet de manif du samedi 04 mai. ON REMET ÇÀ" Souvenez-vous :  Nous avions prévu une manifestation pour le samedi 13 avril 2019 mais la Préfecture nous a appris la veille qu'elle n'était pas autorisée. L'après-midi, nous avions rencontré le Chef du service sécurité routière/manifestation et, à l'unanimité, nous avions préféré annuler la manifestation. Après renseignements fournis par notre service juridique, c'est bien plus que des doutes sur le bien fondé de ce refus. Comme nous l'avions dit lors de la fête de la moto de Bruay-la-Buissière (1er mai), nous manifestons ce samedi 4 mai, même lieu de rendez-vous et même itinéraire : Départ de la place du beffroi de Béthune à 14h00 pour se rendre à la préfecture d'Arras avec une halte à Sains-en-Gohelle (rond point de la "Tour Eiffel").  :  ALERTE ROUGE ! 27 députés de LREM (M. Potterie, M. Pellois, M. Blanchet, M. Kokouendo, M. Belhamiti, M. Morenas, Mme Calvez, Mme De Temmerman, Mme Melchior, M, Cazenove, Mme Bessot Ballot, Mme Brugnera, Mme Brunet, M. Buchou, M. Daniel, M. Dombreval, Mme Genetet, Mme Gipson, Mme Grégoire, M. Haury, Mme Le Meur, M. Maire, Mme Meynier-Millefert, Mme Rossi, Mme Thillaye, Mme Dupont et Mme Sylla) tentent, via un amendement, de nous imposer à nouveau le port du gilet haute visibilité comme le prouve le document ci-dessous (disponible sur le site de l'assemblée nationale : http://assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/1831/CION-DVP/CD1951). La FFMC s'est battue pour que les motards ne soient pas revêtus de cet oripeau, qui n'augmente en rien leur sécurité.  HORS DE QUESTION DE REVENIR SUR CETTE POSITION !    Dans la série "je n'y connais rien mais je m'en même quand même", un groupe de 27 députés de "La République En Marche (LREM) a déposé dans le cadre de la Loi d'Orientation sur les Mobilités (LOM), un amendement visant à rendre obligatoire le port d'un gilet jaune sur tous les deux-roues motorisés. Cette mesure vise d'abord les trottinettes et autres Engins de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM, ex : gyropodes, hoverboards, mono-roues, etc.) dont le développement s'est fait en dehors de toute réglementation ou homologation. L'accidentalité de ces nouveaux modes de déplacement croît également. Ces Engins de Déplacement Personnel Motorisé n'étant pas homologués pour circuler sur la voie publique, ils sont en théorie interdits. Le groupe de députés LREM l'ignore sans doute puisqu'il propose d'obliger leurs utilisateurs à mettre un gilet jaune, autant dire un cataplasme sur une jambe de bois. Voir sur le site officiel de la sécurité routière (cliquez ici) : "Leur présence de plus en plus forte dans les rues et l'espace public n'est cependant pas encore réglementée et pose des questions croissantes de sécurité." L'autre chose que ces députés ignorent (ils sont pourtant en charge de faire les lois, non ?), c'est qu'un précédent décret visant à rendre le gilet jaune obligatoire pour les motards a finalement été enterré en 2013 après une protestation de grande ampleur de la part de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC), membre du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR). Si les députés souhaitent réellement que les motards enfilent en masse un gilet jaune pour rejoindre le mouvement social du même nom, ils ne s'y prendraient pas autrement. D'ici là, les motards peuvent exprimer (courtoisement) à leurs députés leur souhait de ne pas se voir affublés de cet équipement vestimentaire.

Nos p'tites balades : Mémoriaux de la Somme

 

Circuit touristique qui a eu lieu le 1er juillet 2016 : Isabelle et Lionel nous ont concocté cette découverte en moto des mémoriaux du département de la Somme (80).

 

En direction de la Somme, l'itinéraire nous faisait transiter par la nécropole nationale "Notre-Dame-de-Lorette" (GPS : 50°24'04" Nord - 2°43'093 Est), cimetière militaire et mémorial français situés sur la commune d'Ablain-saint-Nazaire (62153).

 

Résultat d’images pour notre dame de lorette

Photo de la chapelle-basilique, tour-lanterne avec crypte-ossuaires. L’urne contenant des cendres de déportés fut déposée dans la crypte en 1955. Soldat inconnu de 1939-1945. Soldat inconnu d’Afrique du Nord 1952-1962. Tombe du général Barbot, mort pour la France le 10 mai 1915.

 

Photo de "l'anneau de la mémoire" venant du site "Lens 14-18" - https://www.lens14-18.com/fr/anneau-de-la-memoire-de-notre-dame-de-lorette/

 

Ensuite découverte du mémorial  Terre-Neuvien (canada) de Beaumont-Hamel (80300)

GPS : 50°04'26" Nord - 2°38'48" Est. 

Mémorial terre-neuvien de Beaumont-Hamel - Le caribou

Photo du caribou en bronze :

Insigne du Royal Newfoundland Regiment en bronze, œuvre du sculpteur anglais Basil Gotto (1866-1954).  

 Résultat d’images pour memorial terre neuvien beaumont hamel

Photo de la statut de soldat écossais des Hughlands :

Un lion se trouve de chaque côté de la statue, en tenue traditionnelle (kilt en tartan). Son regard est tourné vers les lignes allemandes dont les Écossais s'emparèrent le 13 novembre 1916. Cette statue surmonte un socle de pierre sur lequel sont inscrites des dédicaces en anglais et en gaélique écossais.

 

Itinéraire suivant : Thiepval (80300), sa tour d’Ulster et son Mémorial

GPS : 50°03'43" Nord - 2°40'52" Est. 

 PCUPIC0800010631_toudulster_thiepval_somme_picardie ©Somme_Tourisme_Garry

Photo de la Tour d'Ulter :

A l'endroit où les hommes d'Ulster se sont battus, et ont trouvés la mort, se dresse aujourd'hui un mémorial. La Tour d'Ulster également appelée "Tour de Belfast" ou "Tour Hélène" est une copie d'une tour du parc de Clandeboye en Irlande, là où l'Ulster Division s'est entraînée.

 

 

 

 

 

 

 

Photo du mémorial de Thiepval :

Construit entre 1929 et 1932, il est l'oeuvre d'Edwin Lutyens, le plus grand architecte britanique de son temps. Dès 1919, l'Imperial War Graves Commission lui avait confié, entre autres, la construction cimetières du Commonwealth pour lesquels il créa la pierre du souvenir.

 

 

 

On poursuit vers La Boiselle (commune d'Ollivers-la-Boiselle - 80300), et son Lochnagar Crater (trou de la Gloire).

 Le trou de mine de "Lochnagar" fut formé le 1er juillet 1916 à 7h28. Il est le résultat de l'explosion d'une mine placée sous la ligne de front allemande. La mine contenait 27 tonnes d'explosifs et fut la plus grande des 17 mines qui exposèrent le jour de la bataille de la Somme. Les débris montèrent jusqu'à environ 1200 mètres. Son diamètre est de 90 mètres pour une profondeur de 21 mètres. 

Lochnagar Crater Ovillers.JPG

 

Puis, Longueval (80490)  et son mémorial sud-africain

GPS : 50°01'34" Nord - 2°48'15" Est.

Le 15 juillet 1916 la 1ère brigade d'infanterie sud-africaine composée de 121 officiers et 3 032 hommes de rang reçu la mission de prendre et de tenir le bois Delville. Les combats ont été si violents que les troupes anglo-saxonnes le rebaptisèrent "Delvil wood"(le bois du diable). 

 Résultat d’images pour longueval memorial sud africain Résultat d’images pour longueval memorial sud africain 

 

Et non loin de là, Pozières  et son Mémorial canadien

GPS : 50°02'03" Nord - 2°42'54" Est

Arrivés le 23 juillet 1916 après s'être emparés de Pozières, les Autraliens, épuisés par d'incessantes contre-attaques d'artillerie allemande, furent relevés par les canadiens à la ferme du Mouquet. Les pertes représentaient plus du tiers des 3 divisions engagées. Le nom de Pozières possède une telle renommée dans la mémoire australienne qu'il a été donné, après la guerre, à un petit village du Queensland (Australie).

PHOTO

Photo du Mémorial australien 

 

Résultat d’images pour Pozières mémorial tank

Photo du tank "Mark 1". Pozières a également été marqué par la 1ère participation des chars au combat.

 

Et pour clore cette découverte des mémoriaux de la Somme, Villers-Bretonneux (80800) et son Mémorial Anzac

GPS : 49°53'13" Nord - 2°30'46" Est.

En 1914, l’Australie, comme tous les autres dominion de l’empire britannique, se rangea au côté de la “mother country”. Avec la Nouvelle-Zélande, cette force constitue l'Australian and New Zealand Army Corps (ANZAC).

Résultat d’images pour villers bretonneux memorial

Photo du mémorial, précédé du cimetière du Commonwealth, qui se compose d’une haute tour centrale reliée aux deux pavillons d’angle par de simples murs sur lesquels sont inscrits les noms des 11 000 soldats australiens morts pour la France, disparus ou n’ayant pas de sépulture connue.

Résultat d’images pour villers bretonneux memorial 

Photo du cimetière construit dans les années 1920. Le "Villers-Bretonneux Military Cemetery" est un cimetière de regroupement du Commonwealth, qui rassemble les tombes de plusieurs cimetières des environs. Il contient aujourd'hui 2 142 stèles, dont 609  anonymes.

Vous êtes ici : Accueil Road Trip Nos p'tites ballades Mémoriaux de la Somme