A LA UNE

A LA UNE
:     Article "Boursier.com", publié le vendredi 20 septembre 2019 à 16h52 et repris sur le site "Orange actualités"   D'après une récente étude accessible (accessible en cliquant ici), la baisse de vitesse limitée à 80 km/h n'aurait sauvé "que" 39 vies, soit bien moins que les 400 attendus par le gouvernement. Elle aurait également coûté 2,3 milliards d'euros aux Français. Véritable sujet de discorde entre les automobilistes et le gouvernement, la limitation à 80 km/h tarde à faire la démonstration de son efficacité. Selon un rapport réalisé par un comité indépendant (CIE) mis en place par l'association 40 Millions d'automobilistes, "seules" 39 vies ont pu être sauvées après la mise en place de la mesure. C'est dix fois moins que l'objectif des 400 vies épargnées qu'espérait Edouard Philippe. Pour rappel, depuis le 1er juillet 2018, toutes les routes secondaires ont été limitées à 80 km/h, malgré la grogne des élus locaux. "Loin de réduire les décès de 400 par an, comme annoncé ex ante, ou 206 comme proclamé ex post, la politique engagée les a réduits au plus d'une quarantaine - ce qui n'est évidemment pas négligeable", affirme l'étude.  En effet, les chiffres révélés par l'association ne concordent pas avec ceux du gouvernement. En juillet dernier, la Délégation à la Sécurité Routière (DSR) a annoncé que la mesure avait permis d'épargner quelque 206 vies entre juillet 2018 et juin 2019.   80 km/h : "Il y a peut-être eu une petite erreur stratégique de vouloir passer en force" par franceinfo   Des approximations et des erreurs dans les chiffres de la DSR L'étude indépendante pointe des approximations et des erreurs d'évaluation dans les chiffres de la DSR. La base de calcul ne doit retenir que les routes à deux voies sans séparateur central frappées du 80 km/h. Or, ce réseau n'apparaît pas en tant que tel dans les chiffres officiels divulgués par la délégation. "La comparaison des chiffres de la mortalité routière recueillis avant et après l'entrée en vigueur de la mesure fait apparaître une diminution de 148 tués pour la période juillet 2018 - juin 2019 par rapport à l'année précédente à la même période. Mais cette différence ne saurait être attribuée que très partiellement au seul passage à 80 km/h", a souligné le Professeur Rémy Prud'Homme, qui a dirigé l'étude du CIE. On passe donc bien à 39 vies épargnées selon le rapport, en tenant compte d'autres facteurs comme le trafic, la vitesse ou encore l'état des routes. Une mesure qui coûte plus cher que ce qu'elle ne rapporte Rouler moins vite, c'est aussi mettre plus de temps à se déplacer. D'après les estimations de l'association, 184 millions d'heures ont été perdues pendant cette première année, ce qui représente un coût de 2,65 milliards d'euros. Cette perte est d'ailleurs "loin d'être compensé par les bénéfices liés à la valorisation officielle des vies (129 millions d'euros) et blessés graves évités (88 millions d'euros), ainsi que des carburants et émissions de CO2 économisés (100 millions d'euros)", selon l'association. Le CIE a estimé que le coût net de la mesure des 80 km/h pour la société et l'économie française est de 2,3 milliards d'euros. Ni le gouvernement, ni la Sécurité routière n'on réagi suite à la publication de ce rapport. L'expérience du 80 km/h doit encore continuer pour un an. Des aménagements délégués aux départements peuvent, au cas par cas, rétablir le 90 km/h, mais cette possibilité n'a été utilisée que par bien peu d'entre eux car la procédure établie par le CNSR afin d'autoriser le rétablissement à 90 km/h contraint à l'immobilisme.    

Nos p'tites balades : Mémoriaux de la Somme

 

Circuit touristique qui a eu lieu le 1er juillet 2016 : Isabelle et Lionel nous ont concocté cette découverte en moto des mémoriaux du département de la Somme (80).

 

En direction de la Somme, l'itinéraire nous faisait transiter par la nécropole nationale "Notre-Dame-de-Lorette" (GPS : 50°24'04" Nord - 2°43'093 Est), cimetière militaire et mémorial français situés sur la commune d'Ablain-saint-Nazaire (62153).

 

Résultat d’images pour notre dame de lorette

Photo de la chapelle-basilique, tour-lanterne avec crypte-ossuaires. L’urne contenant des cendres de déportés fut déposée dans la crypte en 1955. Soldat inconnu de 1939-1945. Soldat inconnu d’Afrique du Nord 1952-1962. Tombe du général Barbot, mort pour la France le 10 mai 1915.

 

Photo de "l'anneau de la mémoire" venant du site "Lens 14-18" - https://www.lens14-18.com/fr/anneau-de-la-memoire-de-notre-dame-de-lorette/

 

Ensuite découverte du mémorial  Terre-Neuvien (canada) de Beaumont-Hamel (80300)

GPS : 50°04'26" Nord - 2°38'48" Est. 

Mémorial terre-neuvien de Beaumont-Hamel - Le caribou

Photo du caribou en bronze :

Insigne du Royal Newfoundland Regiment en bronze, œuvre du sculpteur anglais Basil Gotto (1866-1954).  

 Résultat d’images pour memorial terre neuvien beaumont hamel

Photo de la statut de soldat écossais des Hughlands :

Un lion se trouve de chaque côté de la statue, en tenue traditionnelle (kilt en tartan). Son regard est tourné vers les lignes allemandes dont les Écossais s'emparèrent le 13 novembre 1916. Cette statue surmonte un socle de pierre sur lequel sont inscrites des dédicaces en anglais et en gaélique écossais.

 

Itinéraire suivant : Thiepval (80300), sa tour d’Ulster et son Mémorial

GPS : 50°03'43" Nord - 2°40'52" Est. 

 PCUPIC0800010631_toudulster_thiepval_somme_picardie ©Somme_Tourisme_Garry

Photo de la Tour d'Ulter :

A l'endroit où les hommes d'Ulster se sont battus, et ont trouvés la mort, se dresse aujourd'hui un mémorial. La Tour d'Ulster également appelée "Tour de Belfast" ou "Tour Hélène" est une copie d'une tour du parc de Clandeboye en Irlande, là où l'Ulster Division s'est entraînée.

 

 

 

 

 

 

 

Photo du mémorial de Thiepval :

Construit entre 1929 et 1932, il est l'oeuvre d'Edwin Lutyens, le plus grand architecte britanique de son temps. Dès 1919, l'Imperial War Graves Commission lui avait confié, entre autres, la construction cimetières du Commonwealth pour lesquels il créa la pierre du souvenir.

 

 

 

On poursuit vers La Boiselle (commune d'Ollivers-la-Boiselle - 80300), et son Lochnagar Crater (trou de la Gloire).

 Le trou de mine de "Lochnagar" fut formé le 1er juillet 1916 à 7h28. Il est le résultat de l'explosion d'une mine placée sous la ligne de front allemande. La mine contenait 27 tonnes d'explosifs et fut la plus grande des 17 mines qui exposèrent le jour de la bataille de la Somme. Les débris montèrent jusqu'à environ 1200 mètres. Son diamètre est de 90 mètres pour une profondeur de 21 mètres. 

Lochnagar Crater Ovillers.JPG

 

Puis, Longueval (80490)  et son mémorial sud-africain

GPS : 50°01'34" Nord - 2°48'15" Est.

Le 15 juillet 1916 la 1ère brigade d'infanterie sud-africaine composée de 121 officiers et 3 032 hommes de rang reçu la mission de prendre et de tenir le bois Delville. Les combats ont été si violents que les troupes anglo-saxonnes le rebaptisèrent "Delvil wood"(le bois du diable). 

 Résultat d’images pour longueval memorial sud africain Résultat d’images pour longueval memorial sud africain 

 

Et non loin de là, Pozières  et son Mémorial canadien

GPS : 50°02'03" Nord - 2°42'54" Est

Arrivés le 23 juillet 1916 après s'être emparés de Pozières, les Autraliens, épuisés par d'incessantes contre-attaques d'artillerie allemande, furent relevés par les canadiens à la ferme du Mouquet. Les pertes représentaient plus du tiers des 3 divisions engagées. Le nom de Pozières possède une telle renommée dans la mémoire australienne qu'il a été donné, après la guerre, à un petit village du Queensland (Australie).

PHOTO

Photo du Mémorial australien 

 

Résultat d’images pour Pozières mémorial tank

Photo du tank "Mark 1". Pozières a également été marqué par la 1ère participation des chars au combat.

 

Et pour clore cette découverte des mémoriaux de la Somme, Villers-Bretonneux (80800) et son Mémorial Anzac

GPS : 49°53'13" Nord - 2°30'46" Est.

En 1914, l’Australie, comme tous les autres dominion de l’empire britannique, se rangea au côté de la “mother country”. Avec la Nouvelle-Zélande, cette force constitue l'Australian and New Zealand Army Corps (ANZAC).

Résultat d’images pour villers bretonneux memorial

Photo du mémorial, précédé du cimetière du Commonwealth, qui se compose d’une haute tour centrale reliée aux deux pavillons d’angle par de simples murs sur lesquels sont inscrits les noms des 11 000 soldats australiens morts pour la France, disparus ou n’ayant pas de sépulture connue.

Résultat d’images pour villers bretonneux memorial 

Photo du cimetière construit dans les années 1920. Le "Villers-Bretonneux Military Cemetery" est un cimetière de regroupement du Commonwealth, qui rassemble les tombes de plusieurs cimetières des environs. Il contient aujourd'hui 2 142 stèles, dont 609  anonymes.

Vous êtes ici : Accueil Road Trip Nos p'tites ballades Mémoriaux de la Somme